Les travaux et l'entretien des lycées

Zoom sur le Lycée Galilée de Vienne (38)

Par Florence Baizeau, publié le lundi 12 mars 2018 14:06 - Mis à jour le lundi 12 mars 2018 14:06
galilee.jpg
Inaugurés le jeudi 1er mars 2018, les bâtiments du lycée Galilée de Vienne respirent le neuf.

Situé dans le bassin de formation de l’Isère rhodanienne, le lycée polyvalent Galilée est au cœur de la vallée de la chimie, où de nombreuses industries ont vu le jour. Le lycée est d’ailleurs labellisé lycée des métiers de la chimie. Il compte 936 élèves répartis pour plus de la moitié en filière générale et technologique et pour l’autre en filière professionnelle du CAP au BTS.

Une restructuration de 20 000 m² en 2 phases

Construit en 1957, le lycée connaissait des problèmes de vétusté des locaux et de fonctionnalités. La Région a donc engagé une opération de restructuration globale de la cité scolaire hors ateliers afin d’améliorer le fonctionnement de l’établissement pour un montant de 25M€.

Cette restructuration s’est opérée en 2 phases. La première, livrée en 2016,comprenait l’externat, avec la vie scolaire, les locaux enseignants, le GRETA et le secteur sciences. Une extension de 450m2 du bâtiment externat avait été rajoutée pour l’administration, le hall et le CDI.

La seconde phase, livrée à la rentrée 2017, comprend la restructuration du bâtiment internat, des salles banalisées et de la salle polyvalente, ainsi que la restructuration des logements et de l’infirmerie. Les abords ont été réaménagés et un « CityStade » a été créé.

Une opération de réhabilitation des ateliers débutera en 2019 pour compléter la restructuration pour un montant de 4M€ supplémentaires ; les ateliers seront livrés à la rentrée 2019.

Une démarche qualité environnementale

L’ensemble de la restructuration s’inscrit dans une démarche QEB, qualité environnementale des bâtiments. Les points particuliers de l’opération en qualité environnementale comprennent l’extension construite selon la RT2012 (Réglementation Thermique), la réhabilitation équivalent BBC (Bâtiment Basse Consommation), la récupération des eaux de pluie pour les sanitaires, l’installation de production photovoltaïque sur 500 m², la production d’eau chaude sanitaire par solaire thermique, et une chaufferie bois.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe