Actualités

Des robots au service des lycéens

Par Région Auvergne-Rhône-Alpes, publié le vendredi 13 octobre 2017 13:05 - Mis à jour le vendredi 13 octobre 2017 16:17
robot lycéen.png
Après une phase expérimentale, la Région annonce l’acquisition de 12 nouveaux robots pour assurer la continuité des enseignements scolaires à des élèves malades. Une démarche inclusive exemplaire.

« Pour Kevin hospitalisé de longues semaines puis en convalescence chez lui, le robot lycéen a été un vrai succès. Il a pu participer en direct aux cours d’histoire géo, d’anglais et suivait même ses camarades à la cantine » explique, convaincu, le proviseur de la cité scolaire Elie Vignal à Caluire dans l’agglomération lyonnaise," Du statut de malade, Kévin est passé à celui d’élève et cela lui a permis de poursuivre une scolarité presque normale ».


Depuis quelques mois l’établissement expérimente en effet un robot, un écran fixé sur un pied mobile actionné par l’élève depuis l’endroit où il est confiné. Il peut ainsi se déplacer dans sa classe comme il le souhaite, suivre au tableau ou se retourner vers ses camarades de classe. Actuellement, c’est Lucie qui pilote son robot depuis Puy-Guillaume dans le Puy-de-Dôme pour suivre les cours de SVT en plus des disciplines qui lui sont dispensées via le recours du Sessad, le service d’éducation spéciale et de soins à domicile.

Cette expérimentation est conduite par la Région depuis 3 ans dans trois autres lycées, La Martinière-Monplaisir à Lyon, Claude-Fauriel à Saint-Etienne et Carriat à Bourg-en-Bresse.

Fruit d’une collaboration entre de nombreux partenaires, dont les utilisateurs, élèves, familles, enseignants, médecins, le projet a été évalué par des chercheurs de l’Institut français de l’éducation, afin de garantir la pertinence du dispositif.


"C’est une démarche inclusive exemplaire" s'est réjouie Sandrine Chaix, conseillère déléguée au handicap, qui a annoncé le 19 septembre dernier, lors d’une visite au lycée Elie Vignal en compagnie de Juliette Jarry, déléguée au numérique, et de Béatrice Berthoux, déléguée aux lycées, la mise à disposition de nouveaux robots sur l’ensemble des 12 départements de la Région.


À l’issue de cette première phase d’expérimentation avec le robot mis au point par la société Awabot en groupement avec l’École centrale de Lyon et l’université Lyon 1, un appel d’offre va être lancé par la Région. La collectivité veut garantir le déploiement d’une offre globale aux lycées, avec la mise à disposition du robot, sa maintenance mais aussi du haut débit et du réseau 4G. C’est ensuite le rectorat, en lien avec les équipes pédagogiques au sein des établissements et avec les élèves et leur famille, qui attribuera un robot aux jeunes. « Nous évaluerons ensuite les besoins, pour en acquérir encore d'autres si le besoin se fait sentir » promet Sandrine Chaix.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe